Spiritualités des peuples

Qu’est-ce alors cette spiritualité ? Disons que la spiritualité est une vie dans l'esprit, selon l'esprit dont on prétend vivre. Pour les chrétiens, la spiritualité est une vie selon le modèle que Notre Seigneur Jésus nous a laissé. Voilà pourquoi Saint Ignace de Loyola (fondateur des Jésuites) a fait cette expérience d’être appelé et être enseigné par Dieu comme un maitre, et de s’être laissé conformer à la volonté de Dieu. Ainsi la spiritualité ignatienne en est une, parmi les différentes écoles de spiritualité chrétienne. 

De la même manière, la spiritualité dans les traditions dans les villages tchadiens, c'est ces manières de vivre selon les normes laissées par les anciens. La grande différence est qu'ici, il n'y a pas d'origine personnalisé...

LITURGIE ET USAGES COMMUNS DES CELEBRATION

POUR COMPRENDRE LA LITURGIE

  1. Qu’est-ce que la liturgie ?

La liturgie est le culte officiel de l’Eglise. Une liturgie est un ‘’événement’’ fait d’idées et de chants. Elle ne s’invente pas, elle a traversé les siècles. On l’appelle aussi culte divin.

Commentaire : nous devons ce que l’Eglise nous demande. Et donc les orientations de donne l’Evêque.

  1. Pourquoi la liturgie est-elle une priorité pour l’Eglise et pour chaque individu ?

La liturgie est le sommet de l’action de l’Eglise et en même temps la source d’où elle tire sa force (cf Vatican 2).

Commentaire : les célébrations liturgiques expriment les plus grandes actions des chrétiens. Il faut y mettre tout le sérieux. Pas de nonchalance.

  1. Qu’est-c qui arrive quand nous célébrons le culte divin ?

Quand nous célébrons le culte divin, nous sommes attirés par l’amour de Dieu, sanctifiés et transformés.

Commentaire : toutes les célébrations liturgiques de l’Eglise et tous les sacrements sont orientés uniquement pour que nous ayons la vie et en abondance.

  1. Quelle est l’origine de la liturgie ?

Dieu est l’origine de la liturgie ; en Lui il y a une fête éternelle et céleste de l’Amour : la fête du Père, du Fils et du Saint Esprit. Nous savons que Dieu qui est Amour, veut nous faire participes de la célébration de sa joie et nous donne sa bénédiction.

Commentaire : toute liturgie doit donc se référer à Dieu et nous devons traduire cela dans nos vies. Nos initiatives de créativités doivent provenir de cette origine.

  1. Quel est l’essentiel de toute la liturgie ?

La liturgie est toujours en premier lieu communion avec Jésus-Christ. Toute célébration liturgique, non pas seulement l’Eucharistie, est une fête de Pâques en miniature.

Commentaire : toute célébration liturgique est donc essentielle. Ne rien négliger durant la célébration.

  1. Combien de sacrements y a-t-il ?

Il y a 7 sacrements de l’Eglise : Baptême, Eucharistie, Confirmation, Pénitence, Onction des Malades, Ordre Sacerdotal et Mariage.

Commentaire : pour retenir, on peut utiliser les sigles : BEC + POM = O/M.

  1. Pourquoi les sacrements appartiennent-ils à l’Eglise ?

Les sacrements sont dons Jésus-Christ à son Eglise. Et elle a la mission de les dispenser et les protéger des abus.

      Commentaire : seulement les prêtres peuvent dispenser les sacrements (et diacres, dans le cas de mariage).

  1. Qui célèbre la liturgie ?

C’est le Christ lui-même, le Seigneur, qui célèbre dans toutes les liturgies terrestres la liturgie céleste qui inclut les anges et les vivants et les défunts, du présent et du futur, céleste et terrestre. Les prêtres et les fidèles participent dans la célébration liturgique de manière différente.

Commentaire : nous devons nous ç intérieurement et extérieurement pour que cela arrive effectivement, cette grandeur qui se réalise.

  1. Pourquoi y a-t-il des signes et symboles dans les célébrations liturgiques.

Dieu sait que nous sommes ne sommes pas seulement des êtres spirituels sinon aussi corporels ; nous avons besoin des signes et symboles pour reconnaitre et désigner les réalités spirituelles ou intérieures.

Commentaires : les signes et les symboles traduisent donc ce que nous vivons intérieurement dans les célébrations liturgiques. Ainsi les signes et symboles empruntés de nos traditions doivent traduire nos réalités de foi.

  1. Pourquoi les paroles en plus des signes sacrés dans la liturgie ?

Célébrer la liturgie suppose se rencontrer avec Dieu : et pour cela le laisser agir, l’écouter et lui répondre. Ce sont des dialogues qui s’expriment toujours en gestes et paroles. Jésus-Christ a parlé aux hommes en signes et paroles.

Commentaire : pendant les célébrations liturgiques, les signes, paroles et gestes doivent respecter ces principes et non pas distraire. Ne pas bouger inutilement ni faire des gestes autres que ce qui est prévu durant les célébrations.

  1. Pourquoi la musique dans les célébrations liturgiques ?

Quand les mots ne suffisent pas pour louer Dieu, la musique vient à notre secours. Quand nous parlons à Dieu, il y a toujours quelque chose d’ineffable et que nous n’exprimons pas. Là la musique vient à notre secours.

Commentaire : les musiques que nous introduisons dans nos célébrations liturgiques doivent aider à prier, c’est-à-dire parler à Dieu. Quand nous utilisons les musques traditionnelles, elles doivent nous aider à prier et non pas nous distraire. On parle de musique sacré, cela nous dit quelque chose de la portée qui devrait nous rapprocher de Dieu.

  1.  Comment la liturgie marque-t-il le temps ?

Dans la célébration liturgique, le temps se convertit en temps pour Dieu.

Commentaire : Pendant les célébrations liturgiques, le temps devient un temps pour Dieu et donc tout ce que nous faisons doit tendre vers Dieu. Nous ne devons pas faire autres (comme causer, téléphoner, faire des gestes non appropriés, etc.). Le comportement vestimentaire aussi doit accompagner et à vivre le temps des célébrations comme temps pour Dieu.

  1. Qu’est-ce que l’année liturgique ?

L’année liturgique ou l’année chrétienne est la superposition dans le temps normal des mystères de la vie de notre Seigneur Jésus : depuis l’Incarnation jusqu’à son retour dans la Gloire. Elle comprend l’Avent, le Carême, le Temps Pascal et les Temps Ordinaires.

Commentaire : le Temps de l’Avent comprend 4 semaines, suivi de 5 ou 6 semaines de temps ordinaires, puis viennent les 5 semaines de Carême et les 7 semaines du Temps Pascal et 31-32 semaines du Temps Ordinaire.

Il y a quatre couleurs liturgiques qui marquent les célébrations pendant les temps de l’année liturgique : le violet, le blanc, le vert et le rouge. Le violet marque les temps de l’Avent et de Carême, le blanc le temps pascal et certaines solennités, le vert les temps ordinaires et le rouge les célébrations des martyres et de la Pentecôte.

  1. Quels sont les lieux caractéristiques des Eglises ?

Les lieux principaux d’une église sont : l’autel avec la croix, le tabernacle, le siège du célébrant, l’ambon, la pierre baptismale et le confessionnat.

Commentaire : l’autel est le centre de l’église. Sur l’autel se fait présent le sacrifice de la Croix et Résurrection de Jésus dans la célébration de l’Eucharistie.

            Le tabernacle est un espace fait en caisse forte et sacrée où est gardé le Pain Eucharistique (la communion pour l’adoration ou la consommation des fidèles). Il y a la lumière qui indique le caractère sacré de cet endroit.

            Le siège du célébrant ou le Siège de l’Evêque (en latin cathedra) indique qu’en définitive c’est le Christ lui-même qui préside la Communauté.

            L’Ambon (du mot grec anabanein=accéder) et le lieu de la lecture de la Parole de Dieu et doit aider à garder la dignité des lectures des textes bibliques.

            La Pierre Baptismale est le lieu où l’on garde l’eau pour baptiser. Elle doit nous rappeler nos promesses de baptême.

            Le confessionnat ou la salle pénitentielle est là pour nous rappeler de reconnaitre nos fautes et recevoir le pardon de Dieu.

  1. L’Eglise peut-elle changer et rénover la Liturgie ?

Il y a des éléments modifiables et invariables dans la Liturgie. Est invariable tout ce qui a une origine divine comme les paroles de Jésus dans la Dernière Cène. Mais il y a aussi des parties qui sont variables et que l’Eglise peut même changer. Le Mystère de Christ doit être annoncé, célébré et vécu de tout temps et en tout lieu. Pour cela la Liturgie doit correspondre à l’esprit et à la culture de chaque peuple.

Commentaire : Jésus Christ arrive à tout l’homme : dans son esprit et intelligence, dans son cœur et sa volonté. Ainsi la Liturgie en Afrique a d’autres traits caractéristiques, différentes qu’en Europe ; celle des communautés paroissiales, différentes de celles de Journées Mondiales de la Jeunesse.

Mais dans toutes les célébrations on doit reconnaitre en permanence l’unique Liturgie de toute l’Eglise universelle.