AVIS AUX LECTEURS : 1. Chrétiens catholiques et protestants au Tchad

PREALABLES AVANT DE PARLER DE SPIRITUALITÉS CHRETIENNES EN CONTEXTE TCHADIEN ACTUELLEMENT… Spiritualité chrétienne, d’abord et ensuite on parlera des autres ou avec les autres… Ce blog voudrait d’échanges pour vous, futurs lecteurs, au sujet de différents thèmes aux spiritualités chrétiennes d’abord et les autres plus tard. Puisqu’il ne sera de vous des apports particuliers sinon par le courrier à la rédaction, veuillez accepter les considérations suivantes avant de continuer à naviguer…  QUELQUES POSITIONS DIVERGENTES ENTRE LES CONFESSIONS CHRETIENNES AU SUJET DE LA FOI

Chrétiens catholiques, protestants et autres au Tchad.:

  • Chrétien = celui qui croit au Christ (Jésus) et qui est baptisé.
  • Catholiques, protestants et orthodoxes sont donc des chrétiens, car ils croient en Jésus et le reconnaissent comme étant le Messie (le Sauveur). Un catholique est donc un chrétien, mais un chrétien n’est pas forcément catholique (il peut être protestant ou orthodoxe). D’autre part on peut porter le nom de « chrétien » sans pratiquer ou sans vivre de foi: on parlera alors de « chrétiens nominaux ». Le Christ disait: Pour entrer dans le royaume des cieux, il ne suffit pas de me dire: « Seigneur! Seigneur! » Il faut accomplir la volonté de mon Père céleste.

Différences entre les catholiques et les protestants :

  • Les catholiques voient en la Vierge Marie l’immaculée conception (conçue sans péché, dogme promulgué en 1854) et montée aux cieux (dogme promulgué par l’Église catholique en 1950), les protestants voient en elle une femme bénie et choisie par Dieu comme mère du Messie, vierge seulement jusqu’à la naissance de Jésus.
  • Les catholiques sont soumis au pape considéré comme infaillible (dogme promulgué en 1870), les prêtres n’ont pas le droit de se marier (depuis la réforme grégorienne au XIè siècle); les protestants ne reconnaissent pas le pape et autorisent le mariage des pasteurs.
  • Les prières des catholiques sont adressées à Dieu, mais aussi en passant par Marie et les Saints, celles des protestants uniquement à Dieu.
  • Les catholiques romains vénèrent les images et les reliques (depuis le concile de Nicée II en 787), les protestants non.
  • Les catholiques romains croient au purgatoire (soulagement des morts par l’argent et la prière des vivants. Dogme promulgué au concile de Florence en 1439), les protestants non.
  • Les catholiques romains croient à la transsubstantiation (substance du pain de l’hostie convertie en chair du Christ. Dogme promulgué lors du concile de Latran IV en 1215), les protestants non.
  • Les catholiques reconnaissent 72 livres dans la Bible, plus la tradition orale qui l’accompagne. Les protestants n’en reconnaissent que 66, les livres « deutérocanoniques » promulgués canoniques lors du le Concile de Trente (XVIè siècle) étant considérés comme apocryphes; les protestants prônent la lecture individuelle de la Bible alors que les catholiques se réfèrent plutôt aux pratiques communautaires.

Avec ces préalables, vous pourrez mieux comprendre et accepter quand nous allons parler des spiritualités en les subdivisant en trois catégories : spiritualité chrétienne, spiritualité des religions révélées et spiritualité sans religion.