Aller à la barre d’outils
Voici quelques pasteurs religieux catholiques

Le Pape prie pour les prêtres et les médecins qui donnent leur vie.

Nous traduisons ici pour les Tchadiens les morceaux choisis de l’homélie du Pape François en ce dimanche du Pasteur. Pour les Tchadiens, qui sont les bons pasteurs? Nous appelés à être pasteurs des uns des autres, dans nos soins aux autres? Tous bons pasteurs nos dirigeants, leaders, etc.? Aucun, bon? Chaque pasteur, ledaer, dirigeant, enseignant tchadien… qui imitez-vous dans votre méthode d’être chef, leader, dirigeant?

Tchadiens, Tchadiennes, nous reprenons ici les mots du Pape François en la messe du Dimanche du Bon Pasteur. En cette pandémie du coronavirus vous, prêtres, médecins, personnels de santé et toutes les personnes de bonne volonté qui aidez les autres en cette période au Tchad, nous reprenons les mots choisis du Pape François pour les Tchadiens.

Chaque mot du Pape François mentionne que depuis le début de la pandémie, des milliers de médecins décédés en Italie et de par le monde : «Que l’exemple de ces pasteurs prêtres et pasteurs médicaux nous aide à prendre soin du saint peuple fidèle à Dieu». Ils sont donc de bons pasteurs qui donnent leur vie pour les autres. Comme dit l’Evangile de Jean, ces prêtres, médecins, personnels de santé donnent se préoccupent réellement des autres. Et le psaume le martèle à merveille : «Le Seigneur est mon berger : je ne manquerai de rien». En ces temps de coronavirus, quiconque aide les autres souffrants, est susceptible d’être appelé bon pasteur. Et donc en ricochet, quiconque profite de cette situation au détriment des autres, qui sont comme ces brebis, est passible de la désignation mercenaires, brigands et bandits, que les brebis ne connaissent pas ou même ne reconnaissent pas.

Habitant dans ce Tchad si vaste de géographie, mais si mince d’unité, si chaud en température celcius mais si froid en température d’amour fraternel, nous sommes appelés être des autres selon que nos conditions de travail pastoral nous le met. Vous êtes curés, vous êtes donc pasteurs de vos frères dans la foi mais aussi vous devez l’être pour tous vos frères et sœurs des autres confessions religieuses. Car nous sommes tous dans cet enclos du Tchad et nous avons besoin de bons pasteurs. Ces pasteurs que nous connaissons, que nous reconnaissons, que nous aimons et qui nous aiment. La porte dont parle l’Evangile est une porte d’amour et non de haine. Que les portes des responsabilités religieuses, politiques, économiques et sociales que vous gardez ne soient pas pour vous un prétexte pour réduire tous ceux qui cherchent à entre en des personnes exclues d’office. Combien de Tchadiens devraient-il entendre ces mots du Pape François et se reconnaitre fautifs car abusant de leurs pouvoirs de portiers pour propager l’injustice sociale, politique, économique ou tout autre technologique ? Libérer les portes d’accès aux richesses, aux entrepreneuriats, aux esprits créateurs car nous avons tous besoin d’un enclos tchadien, bonne bergerie pour tous.

A nous, Tchadiens, les mots durs du Pape François est adressés à tous les pasteurs : « Et dans l’histoire de l’Eglise, il y en a eu beaucoup qui ont exploité le troupeau. Ils n’étaient pas intéressés par le troupeau, mais seulement par la carrière, la politique ou l’argent. Mais le troupeau les connaissait, les a toujours connus et est allé chercher Dieu dans ses rues. Mais quand il y a un bon berger, il y a le troupeau qui continue, qui continue. Le bon berger écoute le troupeau, mène le troupeau, soigne le troupeau. Et le troupeau sait faire la différence entre les bergers, ce n’est pas faux : le troupeau fait confiance au bon berger, fait confiance à Jésus. Seul le berger qui ressemble à Jésus donne confiance au troupeau, car il est la porte ».

Donc les caractéristiques que le Pape François commente de ce bon pasteur nous concernent, tous les Tchadiens leaders des autres, sans l’être de vous-mêmes : « L’un des signes du bon berger est la douceur, c’est la douceur. Le bon berger est doux. Un berger qui n’est pas doux n’est pas un bon berger. Il a quelque chose de caché, parce que la douceur se montre telle qu’elle est, sans se défendre. Au contraire, le berger est tendre, il a cette tendresse de proximité, il connaît les moutons un à un par leur nom et s’occupe de chacun ». Être pasteur ou leader des autres ce n’est donc pas une occupation de poste de responsabilité sinon un exercice de fonction avec un cœur doux. Si vous êtes dirigeants des autres, vous êtes appelés à être de bons pasteurs pour eux. Ecoutez-les donc car de leur amour pour vous, dépend de la tranquillité de votre âme et de votre corps. Aucun être humain ne devrait faire le mal sans s’en mordre la conscience à moins de n’être déjà pour soi et en soi discipline du Malin et confondu au dit maitre.

            En ce dimanche du Bon Pasteur prions le Seigneur, Bon Pasteur qui nous appelle a être de bons pasteurs, de bons dirigeants, de bons chefs, de bons responsables, de bons portiers, etc., pour les autres. Récitons ensemble cette prière avec le Pape pour que le Seigneur nous transforme, transforme chaque tchadien, dirigeant chrétien ou non des autres, en bons pasteurs pour les autres : «Mon Jésus, je crois à votre présence dans le Très Saint Sacrement. Je vous aime plus que toute chose et je désire que vous veniez dans mon âme. Je ne puis maintenant vous recevoir sacramentellement dans mon Cœur : venezy au moins spirituellement. Je vous embrasse comme si vous étiez déjà venu, et je m’unis à vous tout entier. Ne permettez pas que j’aie jamais le malheur de me séparer de vous». (Pape François, Rome, 03 mai 2020).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 9 =


Releated

LA COMMUNION DES SAINTS COMMENT LA COMPRENDRE ?

En cette celebration de la Toussaint, nous partageons avec vous, quelques enseignements de l’Eglise Catholique sur la communion des Saints… Ils est important de retenir les aspects suivants: les deux appelations de l’Eglise (Eglise Militante ou Pelerine et Eglise Triomphante ou Celeste); la vie éternelle (aller au Ciel ou aller au Paradis, refus possible et […]