LUE POUR LES TCHADIENS L’HOMELIE DU PAPE FRANÇOIS, CE 22 AVRIL 2020

« Laisser entrer en nous la lumière de Dieu pour ne pas être comme des chauves-souris dans les ténèbres ».

Pape prie en disant : « En ce temps où une grande unité est nécessaire entre nous, entre les pays, prions aujourd’hui pour l’Europe : pour que l’Europe réussisse à avoir cette unité, cette unité fraternelle que les pères fondateurs de l’Union européenne ont rêvée ».

Pour nous : Ce que nous tchadiens devons entendre à nos oreilles : garder cette unité nationale que nous chantons par notre bel hymne La Tchadienne. L’Europe comme le monde entier est secouée par la pandémie du coronavirus et le pape demande que les chrétiens prient pour ce vieux continent. L’Europe unie contre le coronavirus nous pouvons le voir mais certainement désunie dans ses options de résolutions de la crise, et l’on peut le comprendre ! Nous Tchadiens sommes désunies aussi bien dans les vécus des personnes victimes du coronavirus que dans nos pensées les uns pour les autres. Si nous présentons ce visage aigre les uns contre les autres, nous n’arriverons jamais à comprendre que Dieu nous appelle à aimer à la folie, à sa manière.

Pape médite le chapitre 3 de Jean (Jn 3, 16-21) pour nous donc, nous devrions entendre ceci : « Dieu nous aime et il nous aime – comme le dit un saint – à la folie: l’amour de Dieu semble une folie». Pour nous autres Tchadiens, cela signifie, aimer son prochain qui est n’importe qui que Dieu met devant moi : qu’il soit parent ou non. La folie de l’amour de l’homme tchadien ne sera pas celle de vouloir se venger de l’autre, ou pour l’autre ou encore au nom de l’autre parent ou ami, victime de quelque injustice que ce soit. Le monde entier est maintenant tourné vers les recherches des solutions aux problèmes de tous les hommes, pendant que nous Tchadiens ne le réalisons pas encore. La folie de l’amour chrétien dont parle le Saint Père est celle qui est rappelée par la croix qu’il nous invite à regarder. Cette croix peut aussi signifier toutes les souffrances de l’Humanité en ce temps de coronavirus mais aussi toutes les formes de divisions et de haines que les hommes vivent les uns pour les autres. Il est bon de faire un pas vers ce que le pape invite a vivre : « chaque fois que nous regardons le crucifix, nous voyons cet amour. Le crucifix est précisément le grand livre de l’amour de Dieu. Ce n’est pas un objet à mettre ici ou à mettre là, qui est très beau, pas très beau, plus ancien, plus moderne… non. Il est précisément l’expression de l’amour de Dieu ». Et les chrétiens tchadiens, souvenez-vous que l’archevêque Métropolitain, Mgr Edmond Djitangar vous encourageait vivement à vivre cette expérience spirituelle et matérielle de regarder la croix quand il vous disait, le Vendredi Saint, que chaque famille pouvait regarder la croix familiale qu’il bénirait en ce moment-là. C’est cela la mystique de l’amour chrétien que nous sommes invités à vivre.

Pour tous ceux qui souffrez des maux divers physiques, physiologiques, humains, sociaux, comportementaux, intellectuels, spirituels… le pape vous invite a regarder la croix et y laisser vos souffrances, autrement apprenez à accrocher à la croix vos souffrances. De cette manière, vous apprendrez à « regarder le crucifix en silence, regarder les plaies, regarder le cœur de Jésus, regarder l’ensemble: le Christ crucifié, le Fils de Dieu, anéanti, humilié… par amour ».

Pape François nous invite ensuite à laisser entrer en nous la lumière du Seigneur et ne pas faire comme le monde. En effet, « il y a des gens – nous aussi, parfois – qui ne peuvent pas vivre dans la lumière parce qu’ils sont habitués aux ténèbres. La lumière les éblouit, ils sont incapables de voir. Ce sont des chauves-souris humaines : ils savent seulement agir la nuit. Et nous aussi, quand nous sommes dans le péché, nous sommes dans cet état: nous ne tolérons pas la lumière ». Ainsi exprimé par le Saint Père, nous sommes tous invités à fuir les ténèbres sous toutes leurs formes. Cela peut être les ténèbres de nos cœurs, ténèbres de nos milieux de vie, ténèbres de nos ethnies ou clans (Dieu seul sait si au Tchad, on n’en a seulement 170 comme disent les linguistes ou s’il y a plus…).

Pour tous ceux qui vivent dans les ténèbres, ou selon les logiques des ténèbres, la lumière du Christ indispose. Dès lors que l’on doit parler des défis humanitaires (planétaires, globaux, globo-locaux), vrais et urgents, des défis mondiaux et humanitaires pour ne pas dire humains, certains Tchadiens ne devraient plus trouver le moyen de se rappeler qu’ils avaient des différends qu’ils avaient voulu surmonter, enterrer, oublier… Si réellement, nous vivons dans la lumière du Christ, regardons l’humanité blessée par le coronavirus, comme le Christ sur la croix et méditons sur ce que sera demain. Le monde entier est en train méditer sur ce que sera la période post-coronavirus et nous regardons ce que avons été, ce que nous aurions dû être, ce que nous voudrions être… autrement dit, nous exprimons nos manques d’amour alors que nous devrions vivre un amour folie. Et le pape de nous avertir : « le pire est que les yeux, les yeux de l’âme, à force de vivre dans les ténèbres s’habituent à un tel point qu’ils finissent par ignorer ce qu’est la lumière ». Et là se trouve les lieux des scandales humains de toutes sortes.

Pour finir retenons ceci de l’homélie du pape : « deux choses aujourd’hui: l’amour de Dieu dans le Christ, dans le crucifix, quotidiennement. Et la question que nous pouvons nous poser chaque jour: est-ce que je marche dans la lumière ou est-ce que je marche dans les ténèbres? Suis-je un enfant de Dieu ou est-ce que j’ai fini par être une pauvre chauve-souris? ». Et nous reprenons cette «prière pour faire la communion spirituelle [que] les personnes qui ne peuvent pas communier, font à présent la communion spirituelle: ‘’Je crois, mon Jésus, que tu es réellement présent dans le Très Saint Sacrement de l’autel. Je t’aime par-dessus toute chose et je désire ardemment te recevoir dans mon âme. Puisque je suis incapable de Te recevoir de façon sacramentelle, entre au moins spirituellement dans mon cœur. Je T’embrasse comme si Tu y étais déjà et je m’unis entièrement à Toi. Ne permets jamais que je sois séparé de Toi. Ainsi soit-il ».

Paix et santé pour les souffrants et que le Seigneur vous accorde de vivre dans la lumière et dans les ténèbres comme les chauves-souris… union de prière.